La Lettre Bleue n°85

Et pourquoi pas la Sécurité Incendie ?

Depuis des années, nos Agents de Sécurité Incendie — nos SSIAP actuellement, nos Agents ERP et IGH précédemment — ne relèvent pas du Livre VI du code de sécurité intérieure ! Ils peuvent donc travailler sur notre secteur d’activité règlementé avec un lourd passé judiciaire et sans carte professionnelle.
Rassurez-vous, dans les entreprises sérieuses et chez DPSA, ils ont tous leur carte professionnelle, c’est un prérequis à l’embauche et dans les cas de reprise des personnels. Par contre, ils peuvent la perdre sans nous tenir au courant, sans être prévenus par le CNAPS et nous n’avons pas le droit de chercher à savoir…

Depuis quelques mois, un projet de loi sur la sécurité intérieure, dont la sécurité privée, est en lecture à l’Assemblée et au Sénat avec de grands espoirs pour nous d’évolutions de la profession, sclérosée depuis près de 40 ans (1983). Et si toutes les propositions de loi de la profession et du GES validées par le CDSE semblent ne pas être retenues (Garantie financière, interdiction de la sous-traitance, statut juridique des Agents, publication des sanctions et amendes, etc), un amendement de dernière minute vient d’apparaître !

Le retour de la Sécurité Incendie dans la Sécurité Privée va peut-être enfin passer et mieux protéger demain nos tours de la Défense, nos stades et ERP d’agents inscrits aux fichiers «S» pour des actes délictueux ou terroristes possibles. C’est juste du bon sens mais si c’est la profession qui le demande, cela semble louche…

Cela prouve que certains dans les ministères nous considèrent toujours comme des officines avec nos «vigiles». Et c’est peu connaître le niveau atteint par certains de nos Agents de Sécurité Incendie, SSIAP3, Chefs de Service de Sécurité Incendie, voire mandataires encadrant dans certains cas plus de 50 personnes. C’est affligeant et cet immobilisme dure depuis tant d’années, que l’on frise le ridicule.

Quant au CNAPS, il aura au moins 2 mois pour se mettre à niveau et embaucher des contrôleurs en plus.

Alea jacta est !

Geoffroy Castelnau

 

Téléchargez la Lettre Bleue n°85 – Printemps 2021

Comments are closed.