webleads-tracker

Gil Pelletier, Responsable Sécurité Incendie de l’OCDE, et son adjoint Florent Laborier

Un entretien avec Gil PELLETIER et Florent LABORIER, Responsable Sécurité Incendie OCDE et son adjoint.

Quelles sont vos problématiques de la Sécurité Incendie ?

G. Pelletier : Tout d’abord le volume avec un centre de conférences de 4 750 places entièrement en sous-sol classé Établissement Recevant du Public (ERP) deType L,M,N,S etW de la 1er catégorie > à 3000 personnes, 3 bâtiments code du travail dont un château classé et 10 établissements secondaires en Ile de France soit un total de plus de 100 000m2. Dans un 2ème temps, la complexité et l’importance des installations techniques, leur gestion et leur maintenance à niveau.

F. Laborier : La présence quotidienne sur site de Chefs d’États, de Ministres ou d’Ambassadeurs nous impose une obligation de conti- nuité de service. Certaines conférences peuvent se terminer tardivement en soirée ou se prolonger le week-end et demandent une adap- tation du service très proactive.Afin d’éviter d’éventuelles évacuations intempestives les interventions doivent être réalisées sans délai.

Beaucoup de travaux depuis 2000… pourquoi ?

G.Pelletier : L’OCDE a pris conscience de la vétusté des bâtiments du siège et a commandité un audit de sécurité qui a mis en exergue la présence d’amiante dégradée n’assurant plus sa fonction coupe feu. Il devenait alors évident de prendre rapidement des mesures correctives pour assurer une sécurité optimale aux délégués, visiteurs et agents de l’Organisation en mettant aux normes françaises les bâtiments.

Un projet important de rénovation fut décidé ainsi que la création d’un centre de conférences adapté aux nouvelles missions de l’Organisation.Trois phases majeures portant sur la mise en conformité d’un ensemble de 87000 m2 :

  • Désamiantage et rénovation du bâtiment Marshall,
  • Remise en état intégrale du Château classé “Monument Historique”,
  • Construction d’un centre de conférence en sous-sol situé sous les jardins du Château.

F. Laborier : Le site est très technique, nous avions de grosses installations à rénover et à construire. Pour sa part, le seul centre de conférences regroupe en sous-sol 64 moteurs de désenfumage, 800 détecteurs et 300 DAS (Portes clapets CF, volets moteurs de désenfumage etc.).

Beaucoup de risques donc, quel est le dernier incident recensé ?

G. Pelletier : un départ de feu dans un faux plafond en 2007 au château et la très bonne réactivité du service Incendie pour éviter l’évacuation générale du château lors de réunions internationales. Un départ de feu en cuisine du Centre de Conférence en 2008 (Grande cuisine ouverte) article GC15 est maîtrisé immédiatement par le déclenchement de l’extinction automatique à mousse (victime prise en charge immédiatement par le service de sécurité incendie qui a réagi rapidement et était sur place en moins de 2 minutes suite à l’alarme détection incendie de la cuisine).

Pour en arriver là, d’où venez-vous ?

G. Pelletier : 18 années à la BSPP, le sérieux d’une candidature pour un poste passionnant techniquement sur un site multi-culturel et un environnement extraterritorial. Les diplômes suivants : SSIAP 3, Certificat INSSI,Agrément INSSI, Certificat à l’Expertise, DESS en Management des Risques.

F. Laborier : 3 années de gendarmerie, puis Disneyland Paris et la Française des Jeux.Les diplômes SSIAP 3, Certificat INSSI et un agrément INSSI en cours.

Deux prestataires nouveaux en 2007, pourquoi ?

G. Pelletier : On a mis fin au contrat d’un prestataire après deux années de collaboration difficiles notamment dans la gestion du personnel tant au niveau de la sécurité incendie que de la sûreté. Ce fût un choix stratégique et le fruit de l’expérience passée !

F. Laborier : DPSA a « récupéré » une bonne équipe d’agents, la totalité est reconnue par l’OCDE mais après 6 mois, la plus value de DPSA provient d’une bonne communication, de la réactivité de l’encadrement et d’une bonne intégration des nouveaux personnels. DPSA répond par ailleurs à toutes les exigences particulières de l’OCDE comme l’accréditation préalable, une formation spécifique et complète , un travail irréprochable au quotidien. Le service Incendie est composé, à ce jour de 25 personnes entre le prestataire et son client. Une équipe encore plus nombreuse constitue le service sûreté mais avec d’autres objectifs ou compétences. Deux PC distincts permettent de centraliser la surveillance et la sécurité Incendie pour l’ensemble des bâtiments au coeur de Paris

QUID OCDE ?

L’OCDE est une Organisation Internationale dont le siège est au Château de la Muette à Paris 16ème. L’OCDE regroupe 30 pays membres et entretient des liens privilégiés avec 70 autres Pays. Elle emploie 3 000 agents et représen- tants des pays membres et reçoit chaque année plus de 50 000 délégués en réunion et 40 000 visiteurs du monde entier. Le Centre de Conférences de l’OCDE dispose de 3 000 m2 de salles et organise plus de 2 000 conférences par an.

L’OCDE a pour mission de réaliser et de publier des études socio-économiques (300 à 500 publications par an) pour les pays membres ainsi que d’harmoniser la mondialisation au travers de recommandations sur les politiques économiques de ses pays membres. C’est un lieu d’échanges et de comparaison entre pays.

L’OCDE a un statut d’extra-territorialité donc sans obligation de respect de la réglementation Française, mais le choix a été fait d’appliquer celle-ci au sens strict du terme en matière d’incendie afin d’apporter aux délégués, visiteurs et agents une sécurité optimale.

Comments are closed.