webleads-tracker

En pleine crise sanitaire et malgré le confinement, Mohamed Mehani, 70 ans, SSIAP 1 chez DPSA Ile de France depuis 13 ans, a choisi de continuer à assurer l’ensemble de ses missions pendant toute la durée du confinement. Portrait.

 

DPSA : Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel ?

Mohamed MEHANI : Lorsque je me suis installé en France il y une vingtaine d’années, je me suis tourné vers le domaine de la sécurité et de l’accueil, secteur m’ayant accueilli positivement. Les métiers à dimension sociale et riches en contacts humains m’attirent ; j’ai débuté en tant qu’huissier d’accueil. Au bout d’1 an, mon employeur m’a proposé de suivre une formation me permettant de travailler dans un ERP1.

Suite à un Appel d’Offres gagné par DPSA, l’opportunité m’a été offerte d’intégrer le groupe, et sur les recommandations favorables de certains
collègues, j’ai démarré mon parcours chez DPSA.

DPSA : Quelles sont vos principales missions en tant que SSIAP1, sur quels sites êtes-vous affecté ?

MM : Je travaille sur différents sites prestigieux (Themis,TV5 Monde, Zurich Assurances, Eversheds). Sur chacun de ces sites, j’ai un rôle d’accueil, de sécurité incendie. Je suis en charge de la gestion des badges, du contrôle d’accès, j’interviens également sur des missions de sécurité incendie comme un départ de feu ou du secours à personne.  Chaque site a ses particularités, savoir s’adapter est une qualité appréciable, c’est une chance de travailler sur de multiples sites, c’est enrichissant et contribue à l’intérêt du travail.

DPSA : Quelle a été votre réaction suite à l’apparition de la Covid-19 en France ? Quelle a été la réponse de DPSA ?

MM : Au tout départ, comme la majorité de la population, je n’étais pas très inquiet. En effet, les médias n’étaient pas alarmistes, il n’y avait pas lieu de se soucier outre mesure. Mais lorsque les cas ont commencé à se multiplier et que la crise sanitaire s’est installée, j’ai pris conscience de l’ampleur de cette pandémie ravageuse.
Je tiens à souligner la réactivité dont DPSA a fait preuve, en déployant une véritable cellule de crise. Une large communication a été faite entre le siège et les Agents portant sur la conduite à tenir, de nombreuses mesures sanitaires ont été mises en place afin que chaque personnel soit protégé, entendu et soutenu.

DPSA : Etes-vous favorable au droit de retrait ?

MM : Il peut être légitime dans certains cas particuliers, en ce qui me concerne, la question ne s’est jamais posée. Je dispose d’un moyen de locomotion, je reste concentré sur les précautions nécessaires en cette période de crise sanitaire. Me retirer ? Cela n’aurait aucun sens !

 

DPSA : Votre travail s’est il compliqué depuis le début du confinement ?

MM : Non, rien n’est plus compliqué, mais au contraire, nous adoptons quelques bons réflexes qui deviendront vite des automatismes. La réactivité est d’autant plus nécessaire pour répondre rapidement et s’adapter à telle ou telle situation. Les règles d’hygiène, de nettoyage et de désinfection des postes et des appareils (téléphone, ordinateurs, PTI, fauteuils, bureaux) … deviennent systématiques.

DPSA : Avez-vous peur de ce virus ?

MM : Bien entendu, je n’y suis pas indifférent, sans pour autant céder à la panique, car nous n’avons malheureusement pas les remèdes pour le combattre, je suis plus inquiet pour ma fille qui exerce à l’hôpital en tant que médecin. Mais ce métier est une vocation, qu’elle pratique avec courage et détermination.

DPSA : Quels sont les moyens mis à votre disposition par DPSA ?

MM : Nous avons des masques (à porter sur les sites et dans les transports), du gel hydroalcoolique, des gants lors d’interventions de secours à personne par exemple.

DPSA : Pour quelles raisons avez-vous décidé de travailler pendant la période de confinement ?

MM : Je souhaite être un exemple pour mes enfants. J’ai débuté très jeune dans la vie active, je refuse d’être assisté, le travail est pour moi une façon d’être reconnu en société, et me permet de rester en bonne santé.

DPSA : Quels sont vos liens avec l’encadrement DPSA ?

MM : L’encadrement DPSA est très performant, j’échange souvent avec le service planning qui est très à l’écoute. Ils effectuent un travail remarquable soutiennent, conseillent et orientent au mieux.

DPSA : Quel est votre sentiment sur la sécurité ?

MM : Il y a eu beaucoup d’évolutions positives, notamment par la mise en place des formations règlementaires obligatoires, la carte professionnelle. Toutes ces mesures visent à protéger les Agents et le public que nous recevons et j’y suis favorable.

DPSA : Pensez-vous que le regard des utilisateurs vers la sécurité changera avec cette crise ?

MM : J’ai l’espoir de dire oui. Chez DPSA, les clients nous font confiance et cette confiance se renforcera encore suite à cette tempête !

 

 

 

 

 

Comments are closed.