webleads-tracker

Rapport de la cour des comptes sur les activités privées de sécurité

Communiqué SNES-USP du 8 février 2018

Le SNES et l’USP, les deux principales organisations professionnelles représentatives du secteur de la sécurité privée, font le choix d’une réaction commune à la suite de la publication, par la Cour des comptes, d’un rapport inédit, à la fois critique et ambitieux, sur le secteur de la sécurité privée et sa régulation par l’État.

Le rapport pointe notamment, à juste titre, le problème de l’atomisation du secteur, de la concurrence sévère qui conduit à des prix bas et des marges moyennes de 1%. Cet état du marché, contre lequel nos organisations luttent de pair avec des initiatives et des propositions fortes, grève les marges de manoeuvre des entreprises pour financer la montée en qualité de l’offre.

Le rapport reconnaît notamment que « Les donneurs d’ordre publics entretiennent la faible qualité des prestations fournies en retenant fréquemment à l’issue des appels à la concurrence les entreprises les moins-disantes et pas forcément les mieux-disantes. » C’est là un réquisitoire fort et de longue date de nos organisations qui se voit légitimé par la Cour des comptes : l’aspect qualitatif des prestations doit être mieux valorisé par les acheteurs publics comme privés. Au-delà, il est nécessaire de sortir de la logique du seul coût horaire. À ce titre, le SNES et l’USP soutiennent avec enthousiasme et grand espoir de rapide mise en oeuvre la proposition d’une responsabilisation des donneurs d’ordre.

Lire le communiqué en intégralité

Comments are closed.