webleads-tracker

Entretien avec Pierre-Marie Salle, Directeur des Moyens Généraux OSEO

BDPME-OSEO, des noms présents dans notre quotidien économique …

Pierre-Marie Salle : OSEO est le fruit du regroupement de l’ANVAR et de la BDPME, elle- même issue du rapprochement entre la SOFARIS et le CEPME.

OSEO, Etablissement Public, est la maison mère d’OSEO financement qui finance l’équipement des entreprises et les créances sur le secteur public, d’OSEO garantie qui garantie les financements bancaires des PME et d’OSEO innovation, qui subventionne l’innovation.

Parlez-nous de ce très grand site

Pierre-Marie Salle : Le parc immobilier d’OSEO se compose d’un siège à Maisons-Alfort et de 40 implantations régionales. Le siège, situé au Pont de Charenton, représente 34 000m2 dans l’immeuble « Le Vaisseau » qui appartient au groupe et qui abrite 1000 salariés d’OSEO et 200 de l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments)

La Sécurité est-elle une de vos préoccupations ?

Pierre-Marie Salle : Nous sommes naturellement très attentifs à la sécurité des biens et des personnes. Mais c’est aussi l’affaire de tous ! De plus, nous devons protéger les secrets industriels contenus dans les dossiers de nos clients notamment en matière d’innovation.

L’AFSSA, quant à elle, est classée « Confidentiel/Défense », c’est la raison pour laquelle lors de l’Appel d’Offres nous avons été attentifs au choix de notre prestataire de sécurité.

Votre vision du secteur de la Sécurité privée ?

Pierre-Marie Salle : C’est un métier d’avenir, la diffusion du principe de précaution et du sentiment d’insécurité vont dans le sens d’un plus grand appel au service des sociétés privées de sécurité. Paradoxalement, c’est à la fois un métier de main d’oeuvre et de grande innovation technologique (développement des moyens technologiques de contrôle). On peut souligner que s’agissant d’un métier de main d’oeuvre, il existe un prix plancher au-dessous duquel la prestation requise ne peut être totalement assurée.

Le projet de caution financière pour notre métier vous parle-t-il ?

Pierre-Marie Salle : Cela peut être un moyen de sélectionner les entreprises les plus sérieuses. OSEO financement assure déjà le service de caution bancaire dans le BTP et pourrait étudier les moyens d’offrir ce service aux entreprises de sécurité dès lors que ce risque serait maîtrisé.

Si vous aviez des conseils pour faire progresser notre métier…

Pierre-Marie Salle : Que toutes les entreprises, comme le fait la vôtre aujourd’hui, se tournent vers la qualité de service. Qu’elles soient toujours mieux organisées et qu’elles proposent des contrats «gagnant-gagnant». Par exemple OSEO n’a jamais retenu une société moins disante.Vos entre- prises doivent proposer plus d’électronique pour améliorer leur productivité ! Enfin, veillez à l’image que véhiculent les hommes qui représentent vos entreprises.

Votre dernier incident sur le site ?

Pierre-Marie Salle : Vos équipes et l’astreinte ont très bien réagi face à la chute d’un ballon d’eau chaude un dimanche. La gestion de cet incident dans les délais a évité un très gros dégât des eaux.

Pour conclure, quelques réflexions …

Pierre-Marie Salle : Il faut que l’entreprise de sécurité ait les moyens humains d’assurer les prestations qui lui sont demandées. Pour l’Appel d’Offres, auquel DPSA a répondu en 2009, nous avions calculé un prix théorique pour lequel DPSA s’est approché avec des critères précis liés à l’encadrement et une excellente qualité de service.

Comments are closed.